Accueil

Droits fondamentaux pour les travailleuses.rs de maison et de ferme

Les travailleuses.rs de maison et de ferme fournissent une contribution vitale à notre économie et à notre société. Pour la partie d’entre eux encore au Canada sous statut de travailleur étranger, des mesures restrictives font obstacle aux droits fondamentaux. DTMF œuvre à mettre fin à cette injustice.

NOTRE TRAVAIL

À travers un programme d’action juridique stratégique, des projets de recherche, des activités de plaidoyer-éducation et des services de références, DTMF travaille à l’avancement de la condition des travailleuses.rs de maison et de ferme – en particulier au niveau des enjeux suivants

Droit de changer d’employeur

Unité familiale

Égalité devant la loi

Accès à la justice / statut permanent

Notre projet prioritaire 

Droit de changer d’employeur: Un recours constitutionnel

Les travailleuses.rs de maison et de ferme au Canada sous statut de travailleur étranger font face à des mesures fédérales niant leur droit de changer librement d’employeur. Ces mesures restreignent leur capacité à démissionner, facilitent les abus par l’employeur et, plus généralement, font obstacle à l’exercice des droits au pays. DTMF prépare un recours constitutionnel afin de faire déclarer par les tribunaux ces mesures invalides, à titre de violations étatiques injustifiables des droits fondamentaux à la liberté, à la sécurité de la personne et à l’accès à la justice.

IMPORTANT

DTMF n’est pas spécialisé en conseils juridiques individuels ou services de soutien personnalisés pour les individus. Consultez la section Services de référence pour plus d’information sur les organisations québécoises opérant spécifiquement à ce niveau.

Reconnaissance territoriale

Bien que DTMF œuvre pour l’avancement des droits des travailleuses.rs de maison et de ferme au Québec et ailleurs au Canada, nous reconnaissons que les conditions de travail et de vie que l’on vise à améliorer ont lieu sur des terres traditionnellement autochtones non cédées. Nous aimerions également reconnaître que notre siège social est situé sur un territoire traditionnel autochtone non cédé. Tiohtiá:ke/Montréal a longtemps servi de lieu de rencontre et d’échange pour plusieurs Premières Nations, en particulier les Kanien’kehá:ka (Mohawk), une nation fondatrice du peuple Haudenosaunee (Iroquois). Nous respectons les connections continues avec le passé, le présent et le futur dans nos relations constantes avec les membres de Premières Nations au sein de la communauté montréalaise. Nous appuyons les efforts des peuples autochtones, pour la protection de leur terres et la reconnaissance de leurs droits. 

Association pour les Droits des Travailleuses.rs de Maison et de Ferme (DTMF-RHFW)

1340 St Joseph Blvd E,
Montréal, Québec
H2J 1M3

info@dtmf-rhfw.org
514-379-1262